pour bénéficier d’indemnités journalières dérogatoires de sécurité sociale

ici on discute de tout
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Equipe l'Asmat
Site Admin
Messages : 3125
Inscription : dim. 22 févr. 2004, 14:30
Localisation : La Mayenne
Contact :

pour bénéficier d’indemnités journalières dérogatoires de sécurité sociale

Message par Equipe l'Asmat » lun. 03 mai 2021, 14:40

Vous trouverez ci-joint une plaquette d’information (réactualisée au 30.04.21) à destination des assistants maternels et aux gardes d’enfants à domicile employés directement par des parents relative aux conditions et aux démarches requises pour bénéficier d’indemnités journalières dérogatoires de sécurité sociale dans les situations où l’enfant de l’assistant maternel ou de la garde d’enfant à domicile est soit identifié comme « cas contact à risque », soit ne peut plus être accueilli dans son école ou sa crèche fermée et que le professionnel n’est de ce fait plus en mesure d’accueillir les enfants qui lui sont habituellement confiés.

La plaquette est disponible en téléchargement sur le site du Ministère des solidarités et de la santé à l’adresse suivante : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/p ... et_ged.pdf


Plaquette ci-dessous à télécharger.
Pièces jointes
covid19-dss_prise_en_charge_assistants_maternels_et_ged.pdf
(481.38 Kio) Téléchargé 40 fois
zouzou85
Messages : 12
Inscription : mar. 17 mars 2020, 17:34

Re: pour bénéficier d’indemnités journalières dérogatoires de sécurité sociale

Message par zouzou85 » mar. 04 mai 2021, 23:59

Bonjour
Je suis en arrêt maladie après avoir contracté le Covid .
Je suis perdue...Comment se passe l'indemnisation pour les Assmat dans ce cas ? On est bien ok sur le fait que les jours d'absences sont à déduire du salaire ?

Après avoir été contacté par l'ARS , l'arrêt maladie a bien été enregistré automatiquement par téléphone ; l'on me dit que je vais recevoir une attestation d'isolement qui vaut arrêt de travail à remettre aux parents, qui eux-même l'envoie ensuite à la CPAM , et c'est chose faite... ET l'on me dit que je n'ai rien d'autre à faire ...

Cependant un parent est revenu vers moi ce jour, en me disant que la CPAM avait bien enregistré mon dossier " MAIS" que je devais leur transmettre une attestation sur l'honneur, comme quoi je suis bien ASSMAT, avec noms et prénoms des parents qui m'emploient et noms -prénoms des enfants ; en stipulant " arrêt covid" ... 1ère chose ... :(

Et 2ème chose .....qu'à la suite de cela , elle ( la CPAM) me verserait les " IJ " et que ce serait aux parents de me verser le complément à la fin du mois de mai ???
Comment vont être calculée les" IJ " , sur quelle base ? et comment calculer le complément si ce sont les parents qui me le doivent ?

Comme à l'habitude ...est-ce qu'ils ne doivent pas remplir une attestation de salaire pour la période ? Et n'est-ce pas l'IRCEM qui prend en charge le complément ??
J'ai déjà été en arrêt en 2019 , suite un à gros problème de santé et çà avait été un vrai cafouillage pour mes indemnités et compléments ... j'avais dû fournir 1 an de salaire X par 3 employeurs au lieu de 3 mois comme stipulé habituellement :( et tout ceci en les rappelant maintes et maintes fois !
Je ne voudrais pas faire n'importe quoi et savoir quoi dire aux parents exactement ...
On entend jamais le même discours
Dans l'attente de vos réponses, merci infiniment pour votre aide et vos éclaircissements !
Avatar de l’utilisateur
Equipe l'Asmat
Site Admin
Messages : 3125
Inscription : dim. 22 févr. 2004, 14:30
Localisation : La Mayenne
Contact :

Re: pour bénéficier d’indemnités journalières dérogatoires de sécurité sociale

Message par Equipe l'Asmat » mer. 05 mai 2021, 15:12

Vous avez répondu vous mêmes à toutes les questions.
Oui c'est IRCEM qui versera le complément.


Lorsque la CPAM parle de complément, il y a sans doute erreur de langage ou de compréhension ...
vous ne serez pas payé par le parent pendant votre arrêt ... mais avant et après, le parent vous paiera, c'est sans doute cela le "fameux" complément ? à déclarer à pajemploi.

qu'en pensez-vous ?

Bon courage.
Répondre